Assises de l'agriculture

La 9ème édition des Assises de l’Agriculture se tiendra à Meknès le 17 avril prochain.

Organisée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, cette édition qui place la thématique des ressources hydriques au cœur des échanges et réflexions sera l’occasion de sensibiliser aussi bien les agriculteurs, les décideurs que l’opinion publique sur l’un des plus gros défis qui guettent la planète.

Ces Assises de l’Agriculture se tiendront sous le thème « Agriculture et sécurité alimentaire au fil de l’eau ». Aujourd’hui considérée comme étant un enjeu planétaire, la question de la gestion durable des ressources hydriques revêt une grande importance dans la politique agricole du Royaume. Dans le domaine de l’usage raisonné de l’eau, le Maroc a été précurseur. Au lendemain de l’indépendance en effet, le pays avait d’ores et déjà affiché ses ambitions de préserver cette ressource, notamment quand Feu Hassan II avait fixé l’objectif du «Million d’hectares irrigués en l’an 2000 ».

Aujourd’hui, l’agriculture irriguée demeure une composante importante du Plan Maroc Vert (PMV) lancé en 2008 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI que dieu l’assiste. Dans le cadre de cette stratégie, trois programmes d’investissements concernant essentiellement l’eau ont été mis en place. Il s’agit du Programme National d’Economie d’Eau en Irrigation (PNEEI), du programme d’extension de l’irrigation (PEI) et du programme de Partenariat public-privé en irrigation. À terme, ces feuilles de route ambitionnent de multiplier par deux la capacité nationale de la valorisation de l’eau, d’épargner près de 1,4 Milliards de m3 d’eau par an, et de valoriser près de 1,2 Milliards de m3 supplémentaires grâce aux barrages.

Au programme de ces 9èmes Assises de l’Agriculture, des tables rondes animées par des experts dans le but de faire avancer le débat autour de la gestion intelligente et réfléchie de l’eau dans le domaine agricole ; cette ressource étant indéniablement un vecteur essentiel de croissance. En effet, si l’on se base sur les estimations des Nations Unies, pas moins de 70% d’eau douce au niveau mondial est exploitée dans l’agriculture. Ceci au moment où d’autres indicateurs montrent que la demande en eau pour la production des produits agricoles est appelée à augmenter de manière considérable sur les années à venir.

Diffusion en direct le 17 / 04 / 2017

 

  17/04/2017 ترقبو البث المباشر يوم